• Home
  • Bourse
  • Gestion de patrimoine et gestion de fortune: quelles sont les principales différences ?

Gestion de patrimoine et gestion de fortune: quelles sont les principales différences ?

Définition de base

Le patrimoine est relatif à l’ensemble des biens hérités de la famille, tout d’abord du père et de la mère. Ces bien sont soumis à des taxes, ou droits de succession. La fortune concerne principalement les capitaux financiers ou les actifs d’une personne ; elle est soumise à d’autres taxes, des commissions et des frais d’investissement.

Quelques aperçus et conseils

Les personnes possédant un patrimoine prendont soin d’observer les suggestions suivantes lors de leur gestion:

  • Placer l’assurance vie au centre de la stratégie patrimoniale. Ce placement, grand favori des français, permet de toucher un supplément de ressources à échéances fixes et dans des conditions fiscales attirantes, tout en s’assurant un capital à transmettre aux enfants successeurs.
  • Pour les investissements parallèles, il est conseillé de reprendre progressivement en main la gestions des comptes-titres et des PEA en investissant dans des fonds flexibles à dominante patrimoniale.
  • Diversifiez les placements. Voici les niches préférées des français en 2014: Vignobles (parts GFV des grands crus affichant d’excellents taux de rendement) ; les PME (exonération d’impôts sur la nouvelle enveloppe PEA-PME) ; les terres agricoles (achat de parts GFA –groupement foncier Agricole).
  • Si le patrimoine comporte des passifs, il est conseillé de rembourser les crédits par anticipation, en tout cas en partie, pour sécuriser les finances à l’avenir. Ceci procure également une trésorerie pour plaisirs et loisirs. Par conséquent, si l’on rembourse, imaginons, la moitié d’un prêt, on pourra diviser par deux le montant de la mensualité pour dégager des revenus supplémentaires mensuels.

Les détenteurs d’une grande fortune se pencheront sur l’ « optimisation fiscale » :

  • Pensez à démembrer la clause bénéficiare de votre assurance vie en désignant votre conjoint(e) usurfruitier. Ce dernier (ou cette dernière), sera usurfruitier (ou usurfruitière) d’une somme d’argent  et vos enfants pourront déduire la somme de la succession taxable.
  • L’immobilier locatif et les placements financiers représentent le choix le plus répandu car accessible m^me aux fortunes moyennes.
  • L’investissement boursier représente ancore une autre alternative, avec le degré de risque qu’il comprend. Le choix du courtier et du gestionnaire est capital.
  • D’autres préfèrent avoir recours à des professionnels. Voici une liste non exhaustive (à titre d’exemple) de certains gestionnaires:

Ressources humaines :

840 conseillers/36 banquiers privés

Nombre de clients privés: 110 000

Actifs gérés par banque privée : 50 Mds d’Euros

Nombre de familles référencées: 920 groupes.

Cie financière E. de Rothschild

Ticket d’entrée: 1 M d’Euros

Ressources humaines: 43 conseillers

Actifs gérés banque privée : 7 Mds d’Euros

Cholet Dupont

Ticket d’entrée : 500 000 Euros

Ressources humaines : 22 gérants-conseillers

Nombre de clients en privé : 5 000

Actifs gérés banque privée: 1,5 Md d’Euros

LCL Banque Privée

Ticket d’entrée : 500 000 Euro(s)

Ressources humaines : 108 conseillers

Nombre de clients banque privée : 7 000

Conclusion:

S’impliquer dans la gestion de son patrimoine permet de disposer de moyens financiers pour se faire plaisir sans toutefois hypothéquer l’avenir. S’impliquer dans la gestion de sa fortune permet de percevoir des revenus mensuels et/ou devenir rentier. Le choix est avant tout une question aussi bien d’héritage culturel que de personnalité face à l’investissement et au risque.